bio.construction

baubiologie - biohabitat - bioconstruction - par l’IBEF

Accueil > Mots-clés > C champignons, microbes, allergènes > C3 microbes

C3 microbes

C CHAMPIGNONS, MICROBES, ALLERGÈNES

3 MICROBES et leurs métabolites

Origine : Dégâts d’humidité, dégâts de matières fécales, problèmes d’hygiène, provisions de denrées alimentaires, déchets, traitement de l’eau, installations sanitaires, etc.

Mesure et identification de microbes (/m ³,/dm ²,/g,/l) et de leurs métabolites

Le nombre de microbes dans l’air ambiant intérieur devrait être au même niveau ou inférieur à celui de l’air extérieur ou des pièces de comparaison non affectées. Les germes particulièrement critiques ne devraient pas du tout ou seulement très peu être détectable, ni dans l’air ou sur les matériaux, ni dans les zones de cuisine, de salle de bains, d’hygiène ou d’eau potable. Sur chaque soupçon ou indice, il faut faire des recherches : d’humidité élevée des matériaux, des dégâts d’humidité, des problèmes d’hygiène ou de matières fécales, des odeurs, etc. Lors d’une analyse de moisissure, il faut y associer les microbes et vice-versa, les deux sont souvent présents en même temps.

Le SBM actuel et complet peut être téléchargé sur le site de l’Institut français de baubiologie