bio.construction

baubiologie - biohabitat - bioconstruction - par l’IBEF

Accueil > Bioconstruction > Démagnétisation d’armatures de béton

Démagnétisation d’armatures de béton

mardi 25 mars 2014, par Martin KEMPF

Toutes les versions de cet article : [français] [français]

L’Institut für Baubiologie Neubeuern, crée il y a plus de 30 ans, est en train de se construire un nouveau bâtiment à Rosenheim en Allemagne. Ce bâtiment est réalisé avec tout le savoir de la baubiologie.

Initialement, dans le projet d’origine, le cerclage en béton armé était prévu avec une armature en plastique renforcé avec de la fibre de verre. Mais la forme arrondie a nécessité des pièces qui n’ont pas encore reçu leur certification technique. Ainsi le béton a été armé avec de l’acier conventionnel. Cette armature en acier ainsi que quelques poteaux en métal ont été démagnétisés selon les règles de l’art par les baubiologues IBN Bernd KINZE et Jürgen TEUCHERT.

Les perturbations du champs magnétique terrestre ont pu être réduites de plus de 90 %. Il en fallait environ 10 heures sur place en incluant les mesures des densités de flux du champs magnétique avant et après l’intervention.

L’appareil de démagnétisation, qui pèse plus de 80 kg, doit pouvoir produire de très forts champs magnétiques et ne peut être mis en fonction qu’à plusieurs mètres de distance des hommes et des animaux. Dans le film suivant, l’appareil est placé dans une nacelle suspendue à une grue de chantier et télécommandé en respectant la distance de sécurité.

.
Photos de l’action :

Mesure de vérification après la démagnétisation
Mesure de vérification des perturbations du champs magnétique sur la pièce de béton armé.
Bobine de démagnétisation
La bobine de démagnétisation dans une nacelle télécommandée par un opérateur, pendant que d’autres opérateurs aident à la déplacer latéralement à l’aide de cordes pour toujours garder une bonne distance.
Mesure des poteaux en métal
Les baubiologues Bernd KINZE et Jürgen TEUCHERT mesurent les poteaux métalliques qui sont prévus pour le projet du nouveau bâtiment de l’IBN.

Voir en ligne : Article original en allemand sur le site consacré à la nouvelle construction biologique de l’Institut allemand de baubiologie IBN